ERB met son imagination au service des lecteurs.

ERB met son imagination au service des lecteurs.

Nouvelle histoire qui repose sur des mots.

Voici les mots choisis par les exposants du salon de l’esprit créatif, à l’Estanquet de Biscarrosse :

Arbre, bonheur, tohu-bohu, amour, bidouille, cœur, haricot, farniente, carapaté, biscotte, vert, bobine, hirondelle, coccinelle et manger.

 

Et voici l’histoire que j’ai imaginée pour eux :

 

Philibalu n’est pas sûr de lui

– Tu vois, dit-il à un ami, je ne sais pas créer, je ne sais pas sculpter, je ne sais même pas coudre, ni fondre, ni dessiner, et encore moins coller, souffler ou encore tresser. Je ne suis qu’un rêveur qui bidouille des histoires dont personne ne veut. Je n’ai plus le cœur à continuer !

– Allez, reprends courage ! Range cette bobine défraichie de défaitiste et reprends ton sourire. Viens avec moi, je connais un endroit où tu retrouveras confiance en toi.

Philibalu suit son ami, ce dernier traverse un jardin, se penche sur les haricots et glisse trois mots à une coccinelle. Puis, il la prend sur sa main et la présente à Philibalu. Sur ce, l’insecte prend son envol et disparait.

– Tu vois, elle s’est carapatée, je fais même peur aux insectes messagers du bonheur.

– Mais pas du tout ! Elle est partie prévenir les autres de notre arrivée.

– Les autres ? Mais où ?

– Au tronc de l’arbre amour, bien sûr !

L’arbre en question est un chêne immense.

– Cet arbre majestueux est magnifique, remarque Philibalu.

– Ce n’est pas vraiment un arbre, c’est plutôt une porte. Elle est gardée par l’oiseau enchanté, regarde :

En effet, sur le tronc, en y regardant mieux, une hirondelle, tête baissée, semble avoir été sculptée. Elle paraît vivante ! Endormie, mais vivante !

Alors que Philibalu tend la main pour se rendre compte et toucher le feuillage vert, l’oiseau s’éveille et déploie ses ailes. Un monde, alors, apparaît sous les yeux ébahis de notre héros.

Un joyeux bazar y règne ; des troubadours chantent à tue-tête en équilibre sur des vélos, des clowns prennent le thé en croquant des biscottes (ben quoi ? On peut manger en riant et inversement !), des enfants jouent au loup en riant, justement, aux éclats et, au milieu de ce tohu-bohu, un homme tranquille se repose en lisant, assis sur un nuage.

– Qui est-ce, demande Philibalu ? Et où sommes-nous ?

– Dans ta tête, gros béta. Et l’homme que tu vois, là-bas, c’est toi. L’arbre amour te montre tel que tu es. Ton imagination est riche à foison, il suffit de regarder ce qu’il nous montre, tes histoires sont belles, mais tu dois les classer, les écrire et les raconter. Alors, terminé le farniente, sors ce monde merveilleux de ta tête, mets-y de l’ordre, lance-toi !

A toi de partager, à toi de faire rêver !

 

 

Elisabeth Reininger-Brissy ERB



08/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres